Accueil

L'invention de la trappe à morue



En 1871, alors qu’il travaille sur l’île de Bonne-Espérance, William Henry Whiteley invente la trappe à morue, engin qui a été reconnu comme étant la méthode la plus efficace – coût et main d’oeuvre – jamais conçue pour la pêche à la morue. Cette trappe fixe, sans surveillance, est une alternative à la senne, l’engin traditionnel de pêche à la morue, qui nécessitait une équipe de pêcheurs et plusieurs bateaux pour sans cesse l’installer puis le remonter.

 

Sur le plan de la forme, on parle souvent de la trappe à morue comme d’une pièce faite de filets – avec quatre côtés, une porte et un plancher. La morue pénètre dans la trappe par une entrée placée à l’avant où elle est menée par un guideau – long corridor de filet qui est rattaché à l’entrée. Les trappes sont installées dans un emplacement où le poisson abonde, le long de la côte ou sur les hauts-fonds rocheux. Ils y trouvent le guideau, sont déroutés puis tournent vers le large et suivent le guideau jusque dans la trappe.


 

L’invention de la trappe à morue a connu un tel succès pour son efficacité que le concept original de Whiteley n’a pas été modifié pendant un siècle entier, révolutionnant du tout au tout l’industrie de la pêche à la morue.